Twitter Logo Youtube Circle Icon LinkedIn Icon

Paris > Propriété intellectuelle

Brevets

Index of tables

  1. Brevets
  2. Les grands avocats de demain
  3. Les grands avocats du marché

Les grands avocats de demain

  1. 1

Les grands avocats du marché

  1. 1

La pratique d'Allen & Overy LLP s'appuie principalement sur les expertises de Laëtitia Bénard, David Por et Alexandre Rudoni. Ils peuvent aussi compter sur le soutien d'Eveline Van Keymeulen (counsel) qui a récemment été nommée responsable du département sciences de la vie du cabinet. L'équipe assiste Merck Sharp & Dohme dans plusieurs recours visant à défendre la validité d'un certificat complémentaire de protection (CCP) sur un brevet protégeant son médicament Ezetrol, contre les principaux génériqueurs. Laëtitia Bénard a défendu Novartis qui était assigné par Teva en contrefaçon de brevet. Le cabinet défend aussi Samsung contre Technicolor, dans des procédures en contrefaçon de six brevets. Archos, Pfizer et 3M sont clients. Frédéric Chevallier a été promu associé, quand l'équipe a agrandi ses rangs en accueillant un nouveau counsel en la personne de Charles Tuffreau en provenance de Bird & Bird.

La pratique d'August Debouzy repose sur des ‘avocats dotés d'une très bonne formation technique’ permettant ‘une profonde compréhension du métier de leurs clients’. L'équipe est notamment appréciée pour sa ‘capacité à bien expliciter les points techniques, à pouvoir s'immerger dans l'environnement commercial de ses clients et à adopter une approche pédagogique’. François Pochart et Grégoire Desrousseaux, qui codirigent la pratique, ont récemment représenté des clients tels que Nicoll, Teva et Orange dans des litiges de brevets sensibles. Ils ont été assistés du collaborateur senior Loïc Lemercier qui est un ‘un remarquable avocat’. Apportent également leurs contributions au sein de l'équipe: Mathilde Rauline (counsel), et les collaborateur seniors Lionel Martin et Martin Brion.

Bird & Bird traite des dossiers de brevets, de dimensions nationale et européenne, pour le compte d'une base de clientèle prestigieuse. Yves Bizollon a représenté Actelion dans une action en révocation de brevet face à Icos, filiale d' Eli Lilly, portant sur une technologie innovante de traitement de l'hypertension pulmonaire. Anne-Charlotte Le Bihan représente Technicolor dans plusieurs recours en contrefaçon de brevet dirigés contre Samsung, relatifs à diverses technologies et notamment au codage. Le cabinet est aussi impliqué dans plusieurs actions judiciaires importantes touchant aux secteurs de la santé et des produits de consommation. Géraldine Arbant, qui est basée à Lyon, est également recommandée, ainsi que Laurent Labatte (counsel) qui exerce lui depuis le bureau parisien.

En 2018, Dentons a recruté Marianne Schaffner de Dechert LLP; une avocate ‘extrêmement travailleuse et réactive, brillante stratège’, et qui, selon l'un de ses clients, est ‘de loin la plus compétente et la mieux préparée parmi les avocats spécialistes des brevets à Paris’. Elle rejoint notamment dans les rangs de l'équipe David Masson. Ce dernier est l'avocat d'un leader mondial dans le secteur technologique dans un litige français l'opposant à un concurrent dans la sphère des télécoms. Il conseille aussi ses clients sur des problématiques FRAND et en matière de brevets européens. Les membres de l'équipe comprennent également Clément Monnet (counsel), Michel Vivant (consultant), ainsi que Pierre-Olivier Ally (of counsel) et la collaboratrice Clémence Boland, tous deux fraichement arrivés de Dechert LLP. La pratique a également su attirer Essilor, Pierre Fabre et St-Gobain dans son portefeuille de clientèle.

La pratique de Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I. en droit des brevets est intégrée au département de droit de la propriété intellectuelle et des nouvelles technologies du cabinet. L'équipe totalise cinq associés qui cumulent une grande expérience dans les secteurs pharmaceutique, des dispositifs médicaux et des télécoms. Raphaëlle Dequiré-Portier défend Guerbet dans un recours en contrefaçon de brevet engagé par Bayer. Elle agit en duo avec Emmanuel Larere pour assister Ono Pharmaceutical sur l'établissement de sa stratégie de brevets en France, et notamment dans la gestion de deux procédures en appel faisant suite au refus de l'Institut National de la Propriété Industrielle d'accorder deux CCP sur des traitements par immunothérapie. Le cabinet a également traité des litiges à forts enjeux pour le compte de clients tels que Shionogi, Nokia et Maury Imprimeur. Grégoire Triet, Jean-Hyacinthe de Mitry et Arnaud Michel sont également très réputés.

HOYNG ROKH MONEGIER a récemment fusionné avec l'ancienne boutique Véron & Associés qui a longtemps compté parmi les leaders du marché. La pratique du cabinet est maintenant codirigée par Benoît Strowel, Denis Monégier du Sorbier et Sabine Agé. L'équipe compte également dans ses rangs Amandine Métier, Florence Jacquand et Sophie Micallef. Conversant Wireless a récemment fait appel au cabinet pour l'aider dans la protection de plusieurs brevets essentiels face à LG. Sabine Agé a assisté Sony pour protéger trois de ses brevets sur des manettes de jeux. Dans le secteur de la santé, Amandine Métier et Florence Jacquand sont intervenues pour Gilead Sciences dans des procédures en révocation d'un CCP engagées par plusieurs génériqueurs.

L'équipe de Jones Day s'illustre par ‘sa promptitude, son efficacité et une communication claire’; qualités qu'incarnent parfaitement le coresponsable de la pratique Thomas Bouvet. Il agit pour Coloplast dans une affaire en contrefaçon de brevets l'opposant à Hollister. Il a remporté une victoire pour Naos dans un contentieux en contrefaçon de brevet particulièrement disputé. Merck Sharp & Dohme, Lufthansa et Renault figurent également dans le portefeuille de clientèle. Emmanuel Baud, qui est l'autre associé coresponsable de la pratique, est également un avocat de contentieux particulièrement réputé.

La pratique d'Armengaud Guerlain est codirigée par Stéphane Guerlain et Catherine Mateu qui représentent les intérêts d'une clientèle prestigieuse dans tous les aspects de la propriété intellectuelle; soft et hard. Le cabinet est récemment intervenu dans plusieurs litiges sensibles, ainsi que dans des affaires internationales de brevets. Il assure la défense d'un huissier de justice, auteur d'une saisie dans une affaire de contrefaçon de brevet. La collaboratrice Axelle Collin apporte enfin son soutien.

L'équipe de DTMV & Associés regroupe dans ses rangs Eléonore Gaspar, Thierry Mollet-Viéville, Pascal Lefort et Thomas Cuche. Ils représentent une base de clientèle prestigieuse de clients français et internationaux dans les domaines techniques et technologiques. Le cabinet est régulièrement mandaté pour intervenir dans des litiges internationaux de brevets de premier plan. Il a représenté des clients, parmi lesquels Nespresso et Gilead Sciences, dans divers recours pour contrefaçon ou nullité de brevets, à forts enjeux.

Chez Hogan Lovells (Paris) LLP, Stanislas Roux-Vaillard fait partie d'une équipe internationale mise en place par le cabinet pour défendre Eli Lilly et une de ses filiales dans un litige concernant la validité de brevets en matière d'urologie sur ses médicaments Cialis et Alimta. Stanislas Roux-Vaillard intervient aussi en défense d'un grand groupe pharmaceutique visé par des actions judiciaires internationales afin d'obtenir l'annulation d'un CCP. Le cabinet est aussi sollicité pour aider à la délivrance de CCP, et pour intervenir dans des litiges en revendication ou en rémunération concernant des inventions de salariés. Il assure aussi la protection de droits de licence exclusifs. Hollister, Merz Pharma, Dassault Systèmes et HTC sont client. Marie-Aimée De Dampierre, qui supervise l'ensemble de la pratique de droit de la propriété intellectuelle et des nouvelles technologies du cabinet, est également une contributrice.

Camille Pecnard est à la tête de la pratique de Lavoix. Le cabinet rassemble de solides expertises s'agissant de la gestion de portefeuilles de brevets, d'intervention dans le cadre de transactions et du traitement du contentieux. Camille Pecnard et Valérie Genin-Samson sont récemment intervenus dans des litiges portant sur des inventions de salariés, soulevant des questions tenant à la titularité des droits et aux concepts d'invention et d'appropriation du savoir-faire.

Linklaters est pourvu d'une ‘équipe dévouée envers ses clients’ et constituée ‘d'experts expérimentés sur les questions de brevets’. La pratique est dirigée par Pauline Debré qui est décrite par l'un de ses clients comme ‘l'une des meilleurs avocats du marché pour le contentieux de brevets’; elle est ‘très persuasive à l'oral et possède une profonde connaissance du droit’. Elle a récemment défendu un grand groupe pharmaceutique dans un recours en révocation de brevet; et a conseillé un grand acteur mondial du secteur des technologies sur la possible remise en cause d'une sentence arbitrale concernant les standards FRAND. Le collaborateur Jean-François Merdignac, qui a rejoint le cabinet en provenance de HOYNG ROKH MONEGIER, a assisté une marque de luxe dans un contentieux l'ayant opposé à une salariée, sollicitant le versement d'une rémunération sur les inventions auxquelles elle a contribuées.

Emmanuel Gougé de Pinsent Masons LLP est réputé pour son expertise. Il a agi pour B/E Aerospace dans la gestion de la partie française d'une affaire paneuropéenne en nullité de brevets européen face à Zodiac Aerotechnics. Assisté de la collaboratrice Virginia de Freitas, il a représenté Plastic Omnium Plastic Omnium dans une affaire paneuropéenne de brevets contre son concurrent allemand Emitec, impliquant des saisies douanières et une procédure en cours devant l'Office Européen des Brevets. Landis+Gyr, Bobis Engineering et Aber Instruments sont clients.

Cabinet Schertenleib est ‘une boutique efficace en matière de contentieux de brevet’ qui affiche ‘une grande compréhension des aspects techniques’ touchant aux secteurs des technologies et des sciences de la vie. Les clients peuvent se reposer sur l'expertise du ‘très réactif et techniquement talentueux’ Denis Schertenleib et d'Ombeline Degrèze-Péchade qui est ‘très compétente en matière de réglementation applicable au secteur de la santé’. Le cabinet représente la biotech Amgen dans un contentieux en contrefaçon de brevet l'opposant à Sanofi, et portant sur des anticorps contre l'hypercholestérolémie. Denis Schertenleib assiste aussi Mylan dans plusieurs actions en révocation de CCP.

Barbara Bertholet d'Adamas est une ‘excellente professionnelle et une contradictrice adroite qui approche le contentieux de manière constructive’. Elle représente Sandoz dans un contentieux de brevet face à Daiichi Sankyo; ainsi que Babymoov en qualité de codéfendeur dans un litige de brevet engagé par Bamed. L'équipe a également été sollicitée pour aider à la négociation de chartes concernant les inventions de salariés, ainsi que pour négocier des accords de licence.

Altana est pourvu d'une équipe de quatre associés qui conseille des clients français et internationaux, pour la protection et la défense de leurs actifs intangibles. Les promotions, au rang d'associé de Jean-Guy Ruffray et de Charlotte Hébert-Salomon à celui de counsel, permettent au cabinet de solidifier les rangs de son équipe. En termes de dossiers, Frank Valentin, Armand Aviges et le collaborateur senior Cédric Meiller sont intervenus dans des contentieux de brevets à forts enjeux dans les secteurs des technologies et de la santé. L'équipe assiste également ses clients pour la négociation d'accords de licences. Pierre Lubet participe également à la pratique.

Benjamin May d'Aramis est intervenu dans des contentieux de brevets internationaux dans les domaines de l'alimentation, des cosmétiques, de la pharmacie et des sciences de la vie. Il assiste également ses clients dans la gestion de leurs portefeuilles de brevets. Teoxane a fait appel au cabinet pour s'occuper de procédures en France, en Suisse, en Belgique et à Monaco, faisant suite à une contrefaçon de brevets et à l'appropriation d'un savoir-faire. L'équipe conseille aussi le dit-laboratoire dans le cadre de notifications pendantes devant les autorités de santé. Les collaborateurs David Roche et Louis Jestaz apportent aussi leur soutien.

La boutique Bardehle Pagenberg est ‘très proactive et réactive aux demandes de ses clients, et n'hésite pas à penser en dehors des sentiers battus’. L'équipe est réputée pour son expertise contentieuse. Elle est dirigée par le ‘très consciencieux et réactif’ Julien Fréneaux. De concert avec Axel Munier et Dominique Dupuis-Latour, il assiste une société internationale titulaire de brevets dans plusieurs contentieux en contrefaçon en France, dans le secteur des télécoms. Le cabinet a aussi représenté un équipementier automobile dans un litige en contrefaçon.

La pratique de Casalonga, qui réunit quatre associés, couvre tous les aspects de la propriété intellectuelle et des contentieux de brevet. Caroline Casalonga est dotée d'une grande expérience dans les secteurs de la mécanique et de l'ingénierie spatiale. Arnaud Casalonga dispose d'une forte expertise dans le secteur pharmaceutique. Marianne Gabriel et Karina Dimidjian-Lecomte participent également à la pratique.

La pratique de Cornet Vincent Ségurel est développée à partir des bureaux de Rennes, Nantes, Lille, Bordeaux et Lyon. Le cabinet traite des contentieux de brevets, et intervient aussi lors d’opérations de transfert de portefeuilles de brevets. Thomas Deschryver, qui est basé à Lille, est recommandé.

L’équipe de De Gaulle Fleurance & Associés assiste ses clients dans la négociation d'accords de R&D, lors d'opérations portant sur des brevets, ainsi que pour la rédaction de chartes en matière d'inventions de salariés. La pratique, codirigée par Louis De Gaulle  et Francine Le Péchon-Joubert, est sollicitée par des clients tels que le Groupe Cahors, R Santé et Alstom. Le cabinet a récemment été mandaté pour traiter les aspects de droit de la propriété intellectuelle liés au développement de la nouvelle génération de TGV, et notamment pour la gestion des questions de brevets et de savoir-faire. Cécile Théard-Jallu, Blandine Fauran et Julien Horn participent également à la pratique.

Dechert LLP est doté d'une ‘large gamme d'expertises’. L'équipe est dirigée par Marie Fillon, une ‘étoile montante de la propriété intellectuelle’, qui est ‘très réactive et disponible’, et ‘répond de manière directe à des questions difficiles’. Elle a récemment traité les aspects de droit de la propriété intellectuelle dans plusieurs opérations traitées par le cabinet. Ainsi elle a conseillé Astorg dans le cadre de l'opération d'acquisition de l'entreprise de dispositifs médicaux Echosens, ainsi que HRA Pharma pour l'acquisition de Compeed auprès de Johnson & Johnson. L'équipe traite également des contentieux et intervient pour la négociation d'accords de licences et de R&D. Elle a aussi aidé à la révision de chartes d'inventions de salariés. Les collaborateurs Guillaume Bensussan et Louis de Chezelles ont rejoint l’équipe respectivement de DTMV & Associés et HOYNG ROKH MONEGIER.

Guilbot Avocat dispose d'un fort savoir-faire contentieux et prodigue également son expertise dans le cadre d'audits de droits de propriété intellectuelle réalisés dans le contexte d’opérations en droit des sociétés. L’associé fondateur Florent Guilbot intervient dans des contentieux en contrefaçon et en nullité de brevets européens.

Dirigée par Michel Abello, la pratique de Loyer & Abello est sollicitée par une base variée de clientèle, et notamment d'importants acteurs dans les secteurs de la santé et des sciences de la vie, et de l'énergie. Le cabinet gère des dossiers contentieux et non-contentieux.

La pratique de Taliens s'appuie sur ‘une équipe fantastique’, qui dispose de ‘fortes capacités en matière de contentieux de brevet’ et qui ‘va toujours au-delà des attentes de ses clients’. Elle est dirigé par le ‘remarquable avocat de contentieux’ Jean-Frédéric Gaultier qui possède une ‘profonde connaissance des procédures civiles et internationales en matière de brevets’. Il agit pour le compte de Boston Scientific dans une affaire internationale en contrefaçon de brevet, l'opposant à Edwards et concernant une technologie sur des valves de prothèse cardiaque. Le cabinet assiste aussi ses clients pour la négociation d'accords de licences et dans la gestion de procédures pénales portant sur l'appropriation de savoir-faire et de secrets industriels.


Cabinet de conseil en propriété industrielle

Cette section présente les principaux cabinets de conseil en propriété industrielle de France. Les Conseils en Propriété Industrielle (CPI) ont pour fonction de conseiller les inventeurs dans l’obtention, la défense et l’exploitation de leurs droits de propriété industrielle. La profession compte plus de 1000 CPI selon la Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle (CNCPI), qui se divisent en ingénieurs spécialisés en matière de brevets et en juristes qui traitent des dossiers de marques, dessins et modèles.

Cabinet Beau de Loménie dispose d'une large gamme d'expertises permettant de répondre à l'ensemble des demandes de ses clients, notamment en matière de dépôts de brevets et de marques, et de la gestion du contentieux et des dossiers de médiation. De très grands noms dans des domaines variés, dont les secteurs des technologies, de l'industrie, des cosmétiques et de la logistique, se reposent sur le cabinet pour gérer leurs portefeuilles et protéger leurs actifs intangibles en France et à l'international. Le cabinet est récemment intervenu dans le cadre du lancement de nouveaux produits, ainsi que dans la gestion de problématiques d'indications géographiques ou liées au démantèlement de certains grands groupes titulaires de grandes marques. Didier Intès, qui dirige le cabinet, est particulièrement recommandé; ainsi que Philippe Hubert, Pierre Balesta, Aurélia Marie, François Delumeau et Pierre-Louis Désormière.

Novateur et hautement efficace’, Bringer IP fournit des ‘prestations claires et exhaustives, une réactivité sans équivalent à travers une approche faisant place à beaucoup de pédagogie’. Mathieu Bringer dispose d'une ‘expérience internationale et d'une remarquable connaissance de sa matière’ qui fait de lui ‘un CPI très fiable pour la gestion de toute question complexe’. Léonard Pirastru prodigue ‘des conseils remarquables en matière de marques et de droits d'auteur’. Le cabinet traite l'ensemble des problématiques de droit de la propriété intellectuelle et industrielle; dépôts, gestion de portefeuilles, protection et oppositions. Plusieurs nouveaux clients, spécialisés dans des secteurs variés, sont récemment venus grossir le portefeuille de clientèle du cabinet.

Casalonga conseille une base de clientèle prestigieuse comprenant de grands groupes, parmi lesquels Sanofi, GE, Michelin et le génériqueur Biogaran. Le cabinet intervient notamment dans des procédures en opposition d'enregistrement de brevets et aide ses clients dans la protection de leurs marques. Axel Casalonga, Cristina Bercial-Chaumier, Jean-Baptiste Lecoeur, Gwennhaël le Roy et Gérard Dossmann sont les principaux experts au sein du cabinet.

Les équipe de Germain & Maureau sont réparties entre plusieurs bureaux en France et en Europe, et rassemblent des spécialistes des brevets et des marques, ainsi que des ingénieurs. De grands clients tels que Deloitte, Biogaran et Jaguar Land Rover confient au cabinet leurs litiges de brevets internationaux et la protection de leurs actifs immatériels à l'étranger. Stéphane Agasse est en charge du pôle chimie, pharmacie et sciences du vivant du cabinet. Renaud Chevalier est le principal contact pour le bureau de Lyon.

Lavoix se voit confier des contentieux de brevets internationaux, des dossiers de dépôt de CCP, des opérations de transfert de portefeuilles, en plus de la gestion quotidienne de portefeuilles de droits. Béatrice Holtz est particulièrement recommandée pour son expertise dans le domaine de la santé et des sciences de la vie. Philippe Blot, Bertrand Domenego et Gérard Myon figurent parmi les principaux experts dans les domaines de la mécanique et de l'électronique.

Dreyfus & Associés dispose ‘d'une excellente expertise dans le secteur des marques en France’. L'équipe est ‘prompte et réactive’ et fournit des ‘analyses non seulement pragmatiques mais également des évaluations de risques parfaitement réalistes’. La ‘très expérimentée et compétenteNathalie Dreyfus est ‘remarquable’. Elle a récemment été nommée pour intervenir dans un arbitrage portant sur l'utilisation d'un patronyme familial par un grand groupe. Le cabinet a aussi conseillé un de ses clients concernant l'acquisition d'un nom de domaine pour une nouvelle plateforme digitale, et a aidé un autre client dans sa procédure de dépôt de marque d'un nouveau logo. Emmanuel Harrar est également recommandé.

Implanté à Lyon, IXAS Conseil conseille ses clients dans la gestion quotidienne de leurs droits de propriété intellectuelle et dans leurs stratégies au plus long terme. L'équipe fournit des ‘prestations de grande qualité’. Elle est dirigée par Martin Schmidt, un ‘expert de premier rang en France’. De concert avec Jean-Philippe Schouller, ce dernier a assisté Emirates Global Aluminium sur la mise en place de sa stratégie en matière de propriété intellectuelle et industrielle.

TAoMA Partners est issu de la fusion du cabinet d'avocats HMV Avocats et du CPI Partenaires PI. Le cabinet abrite une équipe ‘claire, rapide et efficace’ qui ‘trouve toujours des solutions créatives qui répondent aux besoins des clients, dans le budget imparti’. Jean-Charles Nicollet a rejoint le cabinet en provenance de Regimbeau pour prendre en charge le pôle juridique des départements marques, dessins et modèles du cabinet. Il est notamment apprécié pour sa grande expertise qui fait qu'à ses côtés, les clients ‘se sentent en sécurité’. Les rangs de l'équipe abritent également de nombreux experts ‘efficaces, rigoureux et très bien organisés’, parmi lesquels Malaurie Pantalacci, Gaëlle Loinger-Benamran et Mélissa Cassanet.


Droits d’auteur

Index of tables

  1. Droits d’auteur
  2. Les grands avocats de demain
  3. Les grands avocats du marché

Les grands avocats de demain

  1. 1

Les grands avocats du marché

  1. 1

Stéphane Guerlain, Catherine Mateu et la collaboratrice Axelle Collin, d'Armengaud Guerlain traitent des contentieux en violation de droits d'auteur, et assistent leurs clients dans leurs négociations contractuelles. Studyrama et Dolce & Gabbana font notamment appel à leurs expertises. La boutique a récemment conseillé une marque de luxe pour ses négociations contractuelles et dans la gestion d'un litige en contrefaçon face à des chaines de magasins. Le cabinet aide aussi ses clients pour le traitement de sujets liés à la monétisation de leurs droits intangibles.

L'équipe de droit de la propriété intellectuelle d'August Debouzy est ‘techniquement excellente et très réactive’. Elle se démarque par ‘sa remarquable connaissance de la matière et sa profondeur d'expertise’. Sont recommandées: Véronique Dahan (counsel), une ‘superbe avocate de contentieux’ qui ‘prend excellemment soin de ses clients’; et Mahasti Razavi, une ‘remarquable avocate en matière de droit commercial’ qui ‘a un sens inné pour comprendre les attentes de ses clients’. La pratique peut aussi compter sur les expertises des deux nouvelles recrues Basile Ader et Amélie Tripet (counsel) en provenance de feu le cabinet Ader Jolibois. Ensemble, ils ont récemment géré plusieurs procédures sur les fondements du parasitisme et de la violation des droits d'auteur. Ils ont aussi conseillé leurs clients dans la négociation d'accords de licence. Le cabinet a récemment représenté l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences dans un litige avec L’Oscar Café consécutivement à la reproduction du logo et de la statuette des Oscar sans autorisation de son client. Marlau Editions, Première Media et Edition Pierre Chareau sont clients.

Chez Bird & Bird, Géraldine Arbant, qui exerce depuis le bureau de Lyon, représente le fabricant suisse de mobilier Vitra dans plusieurs procédures en violation de droits d'auteur lancées contre diverses parties défenderesses. A Paris, Yves Bizollon a victorieusement défendu un fabricant international d'appareils ménagers dans un contentieux en violation de droits d'auteur engagé par un designer, ex-salarié du client. Anne-Charlotte Le Bihan conseille un grand groupe hôtelier dans une affaire en violation contractuelle et des droits d'auteurs impliquant des procédures dans plusieurs pays.

Louis de Gaulle et Julien Horn codirigent la pratique de De Gaulle Fleurance & Associés, à laquelle contribue également Sandra Strittmatter. Le cabinet assure la défense d'un grand studio de cinéma assigné par deux auteurs dans un litige, ainsi qu'une maison d'édition internationale dont les héritiers d'un personnage célèbre reprochent l'insertion d'éléments posthumes dans sa biographie. Charles-Edouard Renault est également recommandé. Il a récemment assisté plusieurs clients dans les secteurs du cinéma et de l'audiovisuel, notamment pour la négociation d'accords de coproduction.

Chez Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I., la promotion au rang d'associé de Jean-Hyacinthe de Mitry vient solidifier la pratique du cabinet. L'équipe assiste une base de clientèle prestigieuse, notamment active dans les secteurs du luxe, des médias, de la mode et des technologies. Emmanuel Larere représente la filiale John Galliano de Christian Dior dans le litige l'opposant à son fondateur, le couturier John Galliano qui s'oppose à l'usage de son nom par son ancienne maison. Grégoire Triet est l'avocat de la Fondazione Prada, propriétaire d'une sculpture de l'artiste américain Jeff Koons qui fait l'objet d'un contentieux en violation de droit d'auteur, initié par la marque de prêt-à-porter Naf Naf qui dénonce une contrefaçon et un plagiat d'une de ses campagnes publicitaires. Raphaëlle Dequiré-Portier et Arnaud Michel assistent également des clients de premier plan.

Chez Pinsent Masons LLP, Emmanuel Gougé est un ‘avocat brillant, capable d'aller rapidement au cœur d'une affaire en appliquant son approche pragmatique et constructive’. C'est également ‘un talentueux coordinateur d'équipes qui parle couramment anglais; trait qui le démarque d'un grand nombre de ses confrères’. Appuyé des collaboratrices Virginia de Freitas et Léonore Isnard, il a conseillé un photographe dans un précontentieux concernant l'usage non-autorisé de ses clichés par de grandes entreprises à des fins commerciales. Le cabinet a aussi assisté une marque de parfums dans le cadre du lancement d'un nouveau produit en France.

Simmons & Simmons abrite une équipe capable de traiter l'ensemble des aspects du droit de la propriété intellectuelle. Sarah Bailey représente notamment la succession d'un grand peintre dans plusieurs actions judiciaires, visant à préserver le nom de l'artiste et les droits d'auteur des ayants droit contre des usages non-autorisés. Elle a aussi agi pour un grand conglomérat dans un contentieux engagé par un ancien salarié, et portant sur les droits d'auteur d'un produit dont ce dernier a été à l'origine de la conception durant son salariat. Romain Viret (of counsel) a épaulé l'équipe de droit des sociétés du cabinet, emmenée par Christian Taylor, pour traiter les aspects de droit de la propriété intellectuelle associés à un logiciel libre dans le cadre d'une opération d'acquisition. Marina Cousté et Frédérique Potin (of counsel) participent également à la pratique.

Taylor Wessing rassemble une équipe de quatre associés qui traitent l'ensemble des problématiques de droit de la propriété intellectuelle dite "soft". Christian Valsamidis, entouré de Benoît Goulesque-Monaux et Jeanne Léon-Dufour (counsel), représente une maison de disque dans un litige lancé contre un studio d'animation, qu'elle accuse d'avoir utilisé pour bande sonore d'une de ses séries un morceau contrefait dont l'auteur est l'un de ses artistes. Claire Saint-Laurent-Mantoux, qui exerce au sein du département médias et divertissement du cabinet, est une spécialiste des questions de droits d'auteur dans les secteurs de la publicité, du cinéma, du design et de l'art, notamment pour le traitement des sujets contractuels. Marc Schuler est également un intervenant. Dailymotion, Webedia, Mondadori Magazines et National Geographic sont clients.

La pratique d'Allen & Overy LLP est dirigée par Alexandre Rudoni qui possède une expertise particulière dans le secteur des jeux vidéos. Il assiste plusieurs clients importants dans ce domaine, dont Nintendo et Epic Games, pour la gestion de leurs problématiques de lutte contre le piratage et la violation des droits d'auteur. Le cabinet conseille également ses clients sur des sujets de royalties et pour la négociation de contrats commerciaux.

La pratique d'Altana se déploie particulièrement dans le monde numérique, en conseil comme en contentieux. Frank Valentin et Charlotte Hébert-Salomon (counsel) accompagnent au quotidien un important acteur dans ce secteur, notamment dans le cadre du développement de ses activités de production audiovisuelle en France et dans l'UE. Pierre Lubet et Jean-Guy de Ruffray, qui a été promu associé, représentent les intérêts d'un acteur important dans le domaine de la haute couture, dans un contentieux dirigé contre un ancien styliste pour violation de son droit moral. Le cabinet assiste également ses clients pour la négociation d'accords de licence, la réalisation d'analyses de risques et dans la gestion des dossiers précontentieux.

L'équipe de FTPA est ‘dévouée et professionnelle’. Elle couvre l'ensemble des problématiques du droit de la propriété intellectuelle. Antoine Gautier-Sauvagnac a récemment conseillé ses clients sur la négociation de contrats d'édition et d'accords de production. Il gère aussi des contentieux en violation de droits d'auteur, ainsi que Boriana Guimberteau et Philippe Pochet.

La boutique contentieuse Laude Esquier Champey est particulièrement recommandée pour son expertise contentieuse en matière de droit de la propriété intellectuelle. La ‘très talentueuse et réputée’ Sophie Havard Duclos ‘prodigue toujours des conseils clairs et pragmatiques’ à travers son ‘approche créative et pratique’. Le cabinet représente Christian Dior en appel, suite à un premier jugement favorable reçu en première instance, dans un litige initialement engagé contre des vendeurs pour violation de droits d'auteur et contrefaçon d'un modèle communautaire.

Taliens abrite des avocats ‘de confiance, experts dans leur domaine, dont les conseils sont fiables’ et qui ‘savent appréhender le contentieux de manière stratégique’. ‘L'équipe, qui est remarquable, affiche de fortes expertises dans le domaine du droit d'auteur’. Se démarque particulièrement: Clara Steinitz qui est ‘une avocate brillante et une grande spécialiste de la propriété intellectuelle’. Elle est recommandée pour ses ‘conseils commercialement judicieux et sa capacité à saisir les dossiers dans leur ensemble’. Elle défend la BBC, qui a été assignée au contentieux par un grand photographe pour violation de ses droits d'auteur dans un documentaire diffusé par la chaine. Airbnb a également confié au cabinet sa défense dans un litige initié par un photographe, initialement engagé par le groupe américain pour illustrer des annonces sur sa plateforme. Facebook, AccorHotels et Thomson Reuters sont clients.

Anne-Marie Pecoraro, qui dirige la pratique de propriété intellectuelle de la boutique ATURQUOISE, conseille des stylistes, des groupes média et des artistes et interprètes. Les collaborateurs Rodolphe Boissau et Marion Faupin participent également à la pratique.

Cabinet Bouchara Avocats est doté d'une équipe ‘réactive’, ‘expérimentée dans la gestion de portefeuilles de marques et qui sait optimiser au mieux la protection des marques et des droits d'auteur’. L'associée fondatrice Vanessa Bouchara est ‘hautement impliquée dans ses dossiers et conseille ses clients avec le même sérieux que s'il s'agissait de ses affaires personnelles’. Elle a représenté Eleven Paris dans un litige en contrefaçon, faisant suite à la reproduction non-autorisée de trois de ses modèles de t-shirt. Le cabinet défend Jabouley dans une procédure en appel initiée par Nedel concernant la reproduction d'un dessin de dentelle florale. Vanessa Bouchara a aussi obtenu une victoire pour Cloud B and Hall B dans un contentieux en première instance, face au Laboratoire Bouix Santé (LBS), sur les fondements de la contrefaçon et de la concurrence déloyale. La collaboratrice Héta Sacko, qui a été nommée responsable du département de marques du cabinet, est également recommandée.

Herald Avocats conseille des chaines de télévisions, des maisons de disque et d'édition, des producteurs, ainsi que des instituts de recherche et des entreprises. Jean Castelain et Richard Milchior codirigent la pratique, et sont assistés de Juliette Félix (counsel). Le cabinet est récemment intervenu dans plusieurs contentieux en violation de droits d'auteur dans le domaine musical. Il a aussi géré un litige portant sur des droits d'auteur d'un logiciel médical né suite à la dissolution de la société titulaire.

Alexandra Néri et Sébastien Proust (of counsel) d'Herbert Smith Freehills LLP ont récemment conseillé un leader mondial du numérique dans la gestion de procédures l'ayant opposé à des sociétés de gestion des droits d'auteur dans les secteurs de la musique et du cinéma, celles-ci requérant la mise en place d'outils anti-piratage sur le moteur de recherches du client. Le cabinet a également traité plusieurs litiges en violation de droits d'auteur et conseillé ses clients sur la stratégie de protection de leurs droits.

Chez Hogan Lovells (Paris) LLP, Olivia Bernardeau-Paupe (counsel) et Marie-Aimée de Dampierre conseillent leurs clients sur tous les aspects des droits de la propriété intellectuelle, et notamment dans la gestion de litiges en violation de leurs droits d'auteur et droit moral. De grandes griffes du luxe et de grandes sociétés du divertissement font appel au cabinet, à l'occasion notamment du lancement de nouveaux produits ou pour leurs campagnes marketing.

Kern & Weyl dispose d'une ‘expertise de grande qualité en matière de droit de la propriété intellectuelle, et opère de façon moderne, efficace et pragmatique’. Giulia Cortesi, qui a été promue associée, ‘réunit une solide formation académique avec un style efficace et pragmatique’. Tania Kern ‘associe une profonde connaissance de la matière et une solide expertise en droit contractuel’. Le cabinet est le conseil d'importants clients dans le secteur de la mode s'agissant de leurs campagnes anti-contrefaçon. Claire Weyl a conseillé un grand fabricant automobile dans un dossier précontentieux impliquant une société de production de cinéma, concernant l'utilisation d'un de ses modèles dans un film.

Les principales intervenantes à la pratique de Schmidt Brunet Litzler sont Delphine Brunet-Stoclet et la collaboratrice senior Marie André-Nivet. Le cabinet conseille des clients tels que JJA, Swarovski, Amélie Pichard et Generik dans leurs litiges en violation de droits d'auteur et en opposition de marques, ainsi que pour la mise en place de programmes anti-contrefaçon.


Marques, dessins et modèles et droits d’auteur

Index of tables

  1. Marques, dessins et modèles et droits d’auteur
  2. Les grands avocats de demain
  3. Les grands avocats du marché

Les grands avocats de demain

  1. 1
    • Céline Bey - Gowling WLG

Les grands avocats du marché

  1. 1

Stéphane Guerlain et Catherine Mateu d'Armengaud Guerlain traitent une gamme variée de dossiers. Ils ont récemment travaillé sur des dossiers de dépôt de marques, de protection de droits intangibles à l'international et de contestation d'une décision rendue par l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Dolce & Gabbana fait régulièrement appel au cabinet qui l'a dernièrement aidé dans plusieurs saisies-contrefaçons. Appuyée par la collaboratrice Axelle Collin, Catherine Mateu est intervenue pour un fabricant automobile international dans la négociation d'un accord de coexistence de marque. L’Oréal, Castorama, Hyundai et Subway sont clients.

La pratique de droit de propriété intellectuelle de Bird & Bird est estimée pour ‘son parfait équilibre entre théorie et pratique’. L'équipe développe une ‘approche pragmatique’ qui s'attache ‘à souligner les points positifs et à atténuer l'impact des aspects négatifs’. Anne-Charlotte le Bihan assiste CrossFit dans la mise en place de diverses recours visant à assurer la protection de ses marques. Géraldine Arbant, qui est basée au bureau de Lyon, représente le Groupe SEB devant l’Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) dans une action en opposition à la demande d'enregistrement du logo foodle par une entreprise arménienne. Yves Bizollon est également recommandé; ainsi que l'avocate membre du barreau de Lyon et ancienne conseil en propriété industrielle >Estelle Henry-Mayer (senior counsel), dont l'expertise est particulièrement recherchée pour la préparation de campagnes publicitaires et de marketing. Electrolux, Sodebo, Petit Bateau et GO Sport sont clients.

Candé Blanchard Ducamp traite uniquement des dossiers contentieux sous la direction de Patrice de Candé, Julien Blanchard et Claire Herissay-Ducamp. L'équipe est reconnue pour sa ‘profonde connaissance du marché français’ et ses ‘conseils pragmatiques et judicieux’. Elle a récemment représenté de grandes marques de luxe dans des actions judiciaires en contrefaçon. Les collaborateurs Alix Phiquepal d’Arusmont et Margaux Nègre-Carillon apportent leur soutien.

Chez Dentons, la collaboratrice Clémence Boland a représenté Suare dans plusieurs contentieux en contrefaçon de marques devant les tribunaux français et européens. Isabelle Leroux (senior counsel) agit pour Merial dans un recours engagé contre Virbac concernant l'enregistrement de Frontline comme marque européenne. Le responsable de la pratique David Masson et Clémence Monnet (counsel) ont assisté Polaroid pour la protection de ses actifs européens intangibles, notamment en matière de R&D. Marianne Schaffner et Pierre-Olivier Ally (of counsel) sont enfin aussi deux éléments centraux au sein de l'équipe. Sandoz, Wavestone, CGI, Delta Air Lines et Lactalis sont clients.

Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I. représente une filiale de Dior dans le litige l'opposant à son fondateur, le couturier John Galliano qui s'oppose à l'usage de son nom par son ancienne maison. Jean-Hyacinthe de Mitry, qui a été promu associé, défend Klesia dans un contentieux en contrefaçon de marque engagé par Ecclesia Versicherungsdienste devant les tribunaux français et européens. Raphaëlle Dequiré-Portier conseille une grande marque de mode dans la gestion des aspects de propriété intellectuelle liés à la faillite d'un de ses licenciés. Arnaud Michel est notamment l'avocat d'une fameuse émission de télévision. Emmanuel Larere est le conseil de clients tels qu'Adidas et Guerlain.

La pratique d'Herbert Smith Freehills LLP repose principalement sur les expertises d'Alexandra Néri et de Sébastien Proust (of counsel). Ensemble, ils représentent un géant mondial du numérique dans la gestion de ses contentieux de marques. Ils ont agi pour un fabricant industriel américain dans un recours en déchéance de marque pour défaut d'usage, dans le cadre d'un litige international complexe. Les collaborateurs Samira Anfi et Laure Cardinet apportent aussi leur soutien.

Hogan Lovells (Paris) LLP abrite de rares spécialistes en matière de noms de domaine que sont Jane Seager et David Taylor qui codirigent la pratique du cabinet dans ce secteur. Ils sont notamment sollicités par Facebook pour ses dossiers de récupération de noms de domaine. En dehor du numérique, Olivia Bernardeau-Paupe (counsel) assiste une grande chaine de restauration mondiale pour la protection de ses droits d’auteur, de ses droits à l’image et de son portefeuille de marques en France. Marie-Aimée de Dampierre représente Lego dans tous ses contentieux et dans la gestion de son portefeuille de droits de propriété intellectuelle, notamment pour les saisies douanières.

Denis Monégier du Sorbier, Sophie Micallef et Marie Georges-Picot sont les figures centrales de l'équipe en matière de marques au sein de la boutique européenne HOYNG ROKH MONEGIER. Savencia a récemment fait appel au cabinet pour traiter une affaire de concurrence déloyale et de parasitisme en lien avec des actes allégués en contrefaçon de marque. Assistée du collaborateur Pierre Pérot, Marie Georges-Picot a travaillé sur une demande en nullité de marque pour le compte d'un grand opérateur de télécoms. Canal+, Chanel, Etam et Lancôme sont client. Suite à la fusion du cabinet avec l'ancienne boutique Véron & Associés, l'équipe peut aussi s'appuyer aussi sur les expertises de Sabine Agé, Amandine Métier et Florence Jacquand.

L'équipe de Jones Day est ‘toujours disponible et prodigue des conseils complets et de grande valeur’. Le cabinet, ‘bien qu'étant une firme internationale, puise sa force dans sa capacité à dispenser des conseils parfaitement intégrés dans leurs écosystèmes locaux’, selon un de ses clients. Dirigée par Emmanuel Baud, l'équipe se distingue par sa rare expertise dans le domaine vinicole et des spiritueux, notamment pour la gestion des questions réglementaires, contractuelles, contentieuses et de marketing. Le cabinet agit régulièrement pour le compte d'organismes investis de missions de service public concernant la protection d'indications d'Appellation d'Origine Contrôlée. Il les représente dans des recours en opposition ou dans des actions judiciaires en contrefaçon. Le cabinet a également obtenu récemment plusieurs annulations de marques européennes.

Chez Laude Esquier Champey, les clients trouveront ‘des compétences marquant un grand professionnalisme, une approche analytique et des conseils de remarquable qualité’. Sophie Havard Duclos est la figure centrale de la pratique; une avocate qui ‘est à l'écoute des besoins de ses clients et dont les interventions apportent toujours de la valeur dans un dossier’. Le cabinet est en charge d'un volant régulier de litiges en contrefaçon de marques et de concurrence déloyale, ainsi que de plusieurs procédures pénales. Les collaboratrices Pauline Casanova et Sophie Genet fournissent également leur soutien.

Allen & Overy LLP se distingue par ‘sa grande réactivité, une grande familiarité avec le métier de ses clients et une capacité à agir concrètement’. La pratique est dirigée par le ‘réactif’ Alexandre Rudoni qui est notamment le conseil de Nintendo pour toutes ses campagnes anti-piratage en France. Assisté de la collaboratrice Andrea Dufaure, il est aussi intervenu dans plusieurs recours en contrefaçon de marques pour divers clients, notamment en appui des demandes de Vemedia qui a assigné plusieurs parties devant la Cour d'Appel de Paris suite à leurs utilisations frauduleuses de la marque Oenobiol.

Altana représente une clientèle française et internationale dans des dossiers de protection, d'opposition et de commercialisation de leurs actifs intangibles. Frank Valentin et Charlotte Hébert-Salomon (counsel) ‘prennent le temps de bien comprendre la culture de chaque client’ et ‘sont réceptifs aux critiques afin de constamment adapter et améliorer leurs prestations’. L'équipe a récemment traité des litiges sensibles en matière de contrefaçon de marques, dessins et modèles. Elle a également assisté ses clients dans la renégociation d'accords de licence et de coexistence de marques, ainsi que dans la mise en place de réseaux de distribution exclusifs. Interviennent également dans la pratique: Pierre Lubet, Armand Aviges, Jean-Guy de Ruffray qui a été promu associé, et le collaborateur senior Cédric Meiller.

La pratique de propriété intellectuelle de Baker McKenzie couvre l'ensemble des problématiques du droit des brevets, de marques, et de dessins et modèles, sous la direction de Virginie Ulmann. Nathalie Marchand s'est récemment occupée des aspects de droit des marques associés à l'acquisition de la division oncologie de Shire par Servier. Virginie Ulmann représente Intel en qualité de codéfendeur dans une affaire en contrefaçon de la marque ultra-book. Le cabinet conseille également de grandes entreprises, telles que Moët Hennessy, Orient Express et Unilever, pour la protection et la gestion de leurs portefeuilles de droits.

La boutique de droit de la propriété intellectuelle Bardehle Pagenberg abrite des avocats ‘talentueux’. L'équipe est ‘un parfait équilibre entre expérience et jeunesse’ et prodigue ‘des conseils pragmatiques’. Dirigée par Rebecca Delorey, la pratique s'appuie aussi sur Axel Munier qui est ‘très réputé et compétent’. BMW a fait appel au cabinet pour traiter ses litiges de marques et de modèles. Axel Munier a représenté une grande marque de mode dans des contentieux en contrefaçon, ainsi qu'en conseil. Pandora, H&M, Diesel et EasyGroup sont clients.

BCTG Avocats est pourvu d'une équipe de ‘haut niveau qui est très impliquée et concentrée sur les vrais enjeux de ses clients’. François-Xavier Boulin (counsel) en est un parfait représentant: il traite ‘les dossiers efficacement et professionnellement grâce à sa grande expérience et ses compétences’. Gaëlle Bloret-Pucci, qui est responsable de la pratique, a représenté Converse dans des procédures au civil et au pénal visant régulièrement le même défendeur, suite à des actes répétés d'importation et de vente de paires de chaussures contrefaites. Le cabinet conseille également Nike au quotidien pour la protection de sa marque, et plus récemment pour la saisie de maillots de football contrefaits en lien avec le championnat du monde de foot. Les collaboratrices Jessica Sandowski et Georgina van der Heijden apportent également un grand soutien.

Chez Casalonga, Karina Dimidjian-Lecomte a une grande expérience dans la protection des marques avec le domaine audiovisuel. Elle s'occupe notamment de la protection de la marque Star Trek. Arnaud Casalonga, Marianne Gabriel et Caroline Casalonga contribuent également à la pratique.

Dirigée par Alain Cléry, l'équipe de Cléry - Avocats traite l'ensemble des problématiques du droit de la propriété intellectuelle. Elle est particulièrement réputée pour son expertise contentieuse, notamment pour la gestion des litiges en contrefaçon. Le cabinet assiste également ses clients en matière de dépôt de marques. Coralie Devernay est également recommandée.

La boutique de droit de la propriété intellectuelle Cousin & Associés rassemble ‘une équipe resserrée d'avocats hautement expérimentés’, qui fournissent des ‘solutions claires et efficaces, sont dotés d'une remarquable expertise et sont des négociateurs aguerris’.  Myriam Moatty est une ‘avocate de contentieux de grand talent’ qui ‘comprend les enjeux commerciaux des dossiers’ et ‘s'attache aux résultats plutôt qu'à la manière’. Elle assure la protection du design protégé Lamzac pour le compte de la marque Fatboy. Elle et Sandrine Bouvier-Ravon interviennent aussi en matière de dépôt ou pour traiter des litiges en contrefaçon et de concurrence déloyale dans de nombreux secteurs.

De Gaulle Fleurance & Associés est le conseil d'une clientèle prestigieuse. Le Château de Versailles a notamment confié à Julien Horn la gestion et la protection de son portefeuille de marques au plan mondial, ainsi que le traitement d'un contentieux avec un ancien licencié concernant un dépôt de marques frauduleux. Louis de Gaulle et Francine le Péchon-Joubert sont également des intervenants de premier plan au sein de l'équipe, ainsi que Serge Lederman qui défend Mango dans plusieurs procédures en contrefaçon de droit d'auteur, et de dessins et modèles initiées par Chloé et Gas Bijoux. L'équipe compte également dans ses rangs Sandra Strittmatter et Philippe Moncorps. Le Palais des Thés, Skechers, Haribo et Etam sont clients.

L'équipe de Dechert LLP, dirigée par Marie Fillon, a renforcé ses effectifs en accueillant deux nouveaux collaborateurs: Louis de Chezelles (ex HOYNG ROKH MONEGIER) et Guillaume Bensussan (ex DTMV & Associés). Marie Fillon a récemment obtenu une nette victoire en appel pour Elior dans un contentieux de marque l'ayant opposé à Enterprise Holdings. Elle a aussi participé à l'opération d'acquisition de Compeed par HRA Pharma auprès d'une filiale de Johnson & Johnson en traitant les aspects de droit de la propriété intellectuelle. De même, l'équipe a aussi conseillé Ekkio Capital dans le cadre de son acquisition de FX Solutions.

FTPA prodigue ‘des prestations excellentes et se montre d'une grande réactivité’. La pratique est codirigée par Boriana Guimberteau et Antoine Gautier-Sauvagnac; ‘deux personnes remarquables qui fournissent des conseils formidables et qui sont facilement accessibles’. L'équipe traite des affaires en contrefaçon et en nullité de marques de premier plan. Elle assiste également ses clients en conseil, et au stade du précontentieux, notamment lors du lancement de nouvelles marques dans le secteur du luxe. L'équipe aide également ses clients en matière de dépôt de marques et pour la négociation d'accords de licence.

L'équipe de Gowling WLG rassemble un trio d'associés consistant en Céline Bey, Philippe Rousseau et Julien Monsenego. Le cabinet représente une grande marque de luxe dans diverses procédures en contrefaçon, ainsi qu'en défense dans une affaire internationale engagée par un concurrent qui a lancé plusieurs procédures en invalidité de marques dans plusieurs pays. Philippe Rousseau a représenté un groupe de luxe dans un dossier précontentieux, face à un concurrent menaçant de mettre un terme à un accord de licence concernant la vente et la fabrication d'un parfum. Céline Bey a conseillé une grande marque de cosmétiques et sa filiale quant aux aspects de droit de la propriété intellectuelle liés au projet de lancement d'une nouvelle gamme de produits.

Hoffman conseille ses clients sur l'ensemble des problématiques de droit de la propriété intellectuelle, et traite également des sujets connexes de droit commercial et de concurrence. La pratique est codirigée par Emmanuelle Hoffman, Pierre Hoffman et Ingrid Zafrani. Le cabinet représente Domaine Château Tour Fourthon dans une procédure en cassation, visant un arrêt de la Cour d'Appel remettant en cause une décision de l'INPI, et qui met ainsi en péril un accord de coexistence de marque. Assisté de la collaboratrice Laure Bouchard, Pierre Hoffman a défendu Simco Cash dans un recours en contrefaçon engagé par Laguiole, qui prétend que l'usage de la marque laguiole par le client est déchu et trompeur. Le cabinet conseille une base de clientèle prestigieuse, incluant plusieurs grands acteurs des secteurs de la mode, du luxe et des technologies.

Arenaire est doté de ‘très solides compétences techniques et apporte une vision stratégique qui sort du lot’. La pratique est codirigée par l'associé fondateur et ‘superbe avocat’ Pierre Massot et Thibault Lentini. L'équipe est ‘créative, ce qui est un vrai plus en contentieux’. Thibault Lentini a récemment agi pour Pernod Ricard dans une action en nullité de marque. Pierre Massot a brillement représenté Maisons du Monde dans un litige contre un concurrent, consécutif à l'usage frauduleux d'une ancienne marque similaire avec celle de son client. Le collaborateur Louis Louembe est une ‘étoile montante’ du marché qui fait forte impression par ‘son excellente communication, ainsi que par son talent dans la gestion des risques et dans la prise de décision’; ‘il résout les problèmes de manière créative’.

Sylvie Benoliel-Claux de Benoliel Avocats assiste une base de clientèle variée, et notamment plusieurs clients dans le secteur du luxe. Elle traite notamment des recours sur le fondement de la contrefaçon ou du non-usage de marques. La boutique conseille aussi ses clients pour la mise en place de stratégies anti-contrefaçon et pour la protection de leurs actifs intangibles au plan mondial.

Anne-Laure Villedieu dirige la pratique de CMS en droit des marques, avec l'assistance de José Monteiro (of counsel). L'équipe possède une forte expertise dans les secteurs du luxe, des cosmétiques et de l'alimentaire. Elle a récemment accompagné Bolton Solitaire dans le cadre du lancement d'une nouvelle ligne de produits. Anne-Laure Villedieu a aussi représenté Body Minute dans un contentieux de marque face à un concurrent international. Le cabinet gère également les portefeuilles de grandes marques internationales, et assiste dans la négociation d'accords de licence. La collaboratrice Sabine Rigaud, qui est une spécialiste du contentieux, apporte enfin sa contribution.

DS Avocats fournit un accompagnement quotidien au Louvre pour la gestion de son portefeuille de marques. Le cabinet a aussi traité plusieurs problématiques de marques pour le compte d'ERDF, maintenant Enedis, nées de son récent changement nom. Catherine Verneret a représenté une grande enseigne commerciale française dans la gestion de trois procédures liées à la révocation d'une marque pour déchéance. Le cabinet a aussi agi pour Frisquet dans un contentieux en contrefaçon. Thierry Granturco et le collaborateur Mathieu Salvia participent également à la pratique.

L'expertise de DTMV & Associés est particulièrement solide en contentieux. Le cabinet représente une base de clientèle variée qu'il assiste dans la gestion de leurs portefeuilles de marques, dessins et modèles et lors d'actions judiciaires. Eléonore Gaspar,Thierry Mollet-Viéville, Thomas Cuche, et Jean-Pierre Duclos qui est un expert reconnu dans le secteur audiovisuel, sont des professionnels très réputés.

Guillemin Flichy est le conseil de grandes enseignes commerciales françaises telles que Decathlon, Truffaut et Vivarte. Dirigée par Alexis Guillemin, l'équipe agit, en demande comme en défense, dans des procédures en contrefaçon et en révocation de marques. Elle a récemment représenté Fauré Le Page en défense et en demande dans un contentieux initialement engagé par le malletier parisien Goyard sur la base de la contrefaçon.

L'équipe de droit de la propriété intellectuelle d'Harlay Avocats couvre l'ensemble des problématiques contentieuses et non-contentieuses du droit de la propriété intellectuelle, y compris les questions de gestion de portefeuille ou le conseil en lien avec des opérations en droit des sociétés. De grandes marques dans les secteurs de la biotech et de la santé font appel au cabinet qui assiste également des clients dans d'autres secteurs, dont le tourisme, les médias et les technologies. Sabine Lipovetsky, Dominique Mallo Saint-Jalmes et Fabrice Perbost forment le cœur de l'équipe.

LMBE traite des affaires contentieuses, dont des actions en contrefaçon et en nullité de marques. Le cabinet intervient aussi dans des dossiers non-contentieux, notamment en matière de négociations contractuelles. Jean-Yves Larangot et Gwénaëlle Madec sont les principaux intervenants au sein du cabinet.

Meridian est très présent aux côtés d'une clientèle spécialisée dans le secteur du luxe que le cabinet assiste notamment dans la gestion de problématiques commerciales et de concurrence nées d'actes en contrefaçon de marques et de modèles. Vincent Vilchien et Julien Canlorbe traitent aussi régulièrement des dossiers contentieux et précontentieux dans les domaines de la mode, de l'alimentaire, des télécoms et des médias.

Claire Bouchenard d’Osborne Clarke défend Wirecard dans un contentieux de marque engagé par GIE. Elle conseille également la marque de boissons Innocent en matière de protection et d'opposition. Xavier Pican, qui est un expert du droit de la propriété intellectuelle et des technologies, dispose d'une bonne expertise dans le domaine des contrats de logiciels et de la protection des actifs intangibles, y compris brevets et droits d'auteur.

Osmose conseille de grands groupes tels que Total, Schmidt et Picard Surgelés dans la gestion de leurs contentieux en contrefaçon de marques. Antoine Gendreau et Alexandra Le Corroncq ont également assisté Coca-Cola pour la négociation de contrats de licence. Ils assistent également au quotidien des clients tels que Sony et Saupiquet. Alexis Vichnievsky participe également à la pratique.

PASSA VARET Avocats abrite une équipe d'avocats ‘impliqués, consciencieux, très compétents et qui prennent soin de leurs clients’. Jérôme Passa représente une personne physique dans un contentieux de marque contestant l'usage de son patronyme par un cabinet d'avocats; ainsi qu’un fabricant automobile français dans un litige initié par une famille portant le patronyme correspondant à la marque de son client et qui conteste son usage commercial. Le cabinet assiste également sa clientèle en matière de dépôt de marques et de gestion de portefeuilles. Vincent Varet et Camille Bertin sont enfin des intervenants importants au sein du cabinet.

Pinsent Masons LLP représente régulièrement ses clients dans des contentieux en contrefaçon de marques et de modèles. Le cabinet les accompagne aussi dans la définition de leurs stratégies et lors de campagnes marketing. Emmanuel Gougé et la collaboratrice Virginia de Freitas ont défendu Griesson de Beukelaer dans une action en contrefaçon de marque 3D et pour parasitisme l’ayant opposé à Générale Biscuit Glico et Mondelez concernant le biscuit chocolaté Mikado. La collaboratrice Léonore Isnard apporte enfin son soutien.

Schmidt Brunet Litzler a conseillé Swarovski dans des saisies-contrefaçons de produits portant atteinte à sa marque européenne, ainsi que pour le lancement de procédures judiciaires contre leurs importateurs et distributeurs en France. Delphine Brunet-Stoclet est expérimentée et mandatée par de grandes marques pour gérer des litiges à forts enjeux, ainsi que pour les assister en matière de dépôt de marques. La collaboratrice senior Marie André-Nivet apporte également sa contribution.

Simmons & Simmons possède une équipe expérimentée, comprenant Sarah Bailey, Marina Cousté, François Jonquères et les of counsels Romain Viret et Frédérique Potin. Le cabinet assiste de grands conglomérats dans la gestion de leurs problématiques au quotidien concernant leurs portefeuilles de marques. Marina Cousté et Sarah Bailey ont aussi récemment été impliquées dans des contentieux en contrefaçon particulièrement sensibles. Ainsi, le cabinet a géré une procédure pénale engagée sur le fondement d'une tentative de vol d'un prototype encore confidentiel appartenant à son client, par un cadre travaillant pour une entreprise concurrente. L'équipe assiste aussi ses clients dans la négociation d'accords de coexistence de marques, ainsi que dans la gestion de leurs marques sur les réseaux sociaux.

En direct de Lyon, Barbara Bertholet dirige l'équipe de cinq avocats d'Adamas consacrée à la propriété intellectuelle et industrielle.

Benjamin May est à la tête de la pratique de sept avocats d'Aramis. Le cabinet intervient régulièrement en contentieux dans des affaires aux enjeux importants. Le cabinet défend ainsi en appel Lidl France dans un contentieux en contrefaçon de marques initié par Lindt Chocoladefabriken Lindt & Sprungli AG et portant sur une marque 3D d’un modèle de lapin doré. Il coordonne aussi dans cette affaire des procédures en Allemagne et en Suisse. Le cabinet a également conseillé LagardèreTravel Retail dans un précontentieux avec une société américaine de vidéo à la demande, suite à la diffusion d'une vidéo dans laquelle apparaissaient la marque et le logo de son client, sans son autorisation. Plusieurs grandes enseignes commerciales françaises et internationales sont clientes. Le Crédit Lyonnais, Eiffage et Verweij Fashion font notamment confiance au cabinet.

Artemont est le conseil d'une prestigieuse clientèle dans le domaine du luxe; le cabinet représente plusieurs des plus grandes griffes françaises, italiennes et anglaises, parmi lesquelles Saint Laurent, Kering, Boucheron, Salvatore Ferragamo, Balenciaga et Bottega Veneta. Le cabinet les assiste notamment dans des litiges à forts enjeux, ainsi que dans la gestion de leurs portefeuilles de marques et de leurs accords de licence. Philippe Clément et Farid Bouguettaya sont les principaux intervenants.

Brunswick La Morinerie a perdu son équipe de droit de la propriété intellectuelle qui était dirigée par Nicolas Moreau; ce dernier ayant rejoint Bignon Lebray.

Dirigée par Gaëtan Cordier, l'équipe de sept avocats d'Eversheds Sutherland (France) LLP représente quelques-unes des plus belles marques de luxe françaises et italiennes, qu'elle accompagne en conseil et dans des contentieux en contrefaçon de marques et de modèles. Le cabine conseille aussi de grandes enseignes dans d'autres secteurs et traite aussi des dossiers de brevets.

Féral-Schuhl/Sainte-Marie est une boutique dédiée aux nouvelles technologies et à la propriété intellectuelle. Le cabinet traite régulièrement des dossiers en lien avec le secteur informatique, technologique ou de l'internet. Richard Willemant est particulièrement impliqué au sein du cabinet et traite également des dossiers classiques de marques pour des groupes français et internationaux. Il gère notamment des litiges en contrefaçon de marques.

Foley Hoag représente une clientèle américaine de tout premier plan, notamment dans le secteur des technologies. A Paris, Catherine Muyl traite des dossiers de marques, de brevets et de droit des technologies, en conseil comme en contentieux. Elle intervient notamment dans un dossier très stratégique consécutif au refus de l'INPI d'enregistrer une marque très connue. Elle traite régulièrement la partie française de dossiers internationaux.

Dirigée par Stefan Naumann, l'équipe de trois avocats de Hughes Hubbard & Reed LLP est le conseil de grands studios de cinéma américains: Warner Bros, Disney et Paramount. L'équipe conseille de nombreuses entreprises américaines, ainsi que de grands groupes français et internationaux. Elle a récemment obtenu une victoire devant la Cour d'Appel pour CoorsTek Medical dans une affaire impliquant de multiples procédures pour contrefaçon et en nullité de marque en France, en Allemagne, aux Etats-Unis et devant l'EUIPO s'agissant de la couleur d'un matériau de céramique d'ingénierie. Ecobank, Saba Brands, Richard Mille et Lonxa sont clients.

La boutique européenne Jacobacci offre un ‘service personnalisé et prend soin de ses clients’. L'équipe est constituée d'avocats qui sont ‘pragmatiques et possèdent une exceptionnelle connaissance juridique’. Le cabinet  représente plusieurs grandes marques intervenant dans les domaines de la mode et du luxe, du secteur automobile et de l'industrie alimentaire. Le cabinet a récemment obtenu plusieurs victoires dans des litiges en matière de marques, de modèles et de droits d'auteur. Il intervient également dans des dossiers de saisies douanières et de brevets. La pratique est codirigée par Jean-Mathieu Bertho et Olympe Vanner, une avocate ‘de confiance, sur qui les clients peuvent se reposer’.

KGA Avocats assiste une base de clientèle variée dans la gestion d'une grande variété de dossiers; réalisation d'audits, opérations de transfert de portefeuilles, dépôt de marques, et actions en opposition et en contrefaçon. La pratique est codirigée par Laurent Badiane et Matthieu Bourgeois qui a récemment retrouvé les rangs du cabinet avec sa collaboratrice Marion Moine après un passage par Simon Associés.

A partir de Paris, de Rennes et du Mans, l'équipe d'une dizaine d'avocats de Lext Avocats est ‘compétente’, ‘accessible’ et ‘va au-delà des attentes habituelles des clients’. Le cabinet conseille une clientèle française et internationale comprenant des PMEs et plusieurs marques commerciales connues. L'équipe traite une grande variété de dossiers en conseil et en contentieux. Elle assiste notamment ses clients pour la négociation contractuelle et lors d'opérations de transfert de droits. Elle traite aussi des litiges en matière de marques, dessins, modèles et droits d'auteur. La pratique est codirigée par Anne Bourdu, Gaëlle Leroy et Pierre-Lucas Thirion.

Taliens intervient en conseil et en contentieux pour de grands groupes de luxe, ainsi que de grandes marques françaises et internationales. Le cabinet représente le groupe de médias Sky dans le cadre d'une affaire européenne en contrefaçon de marque face à SKW SKYWORTH Europe S.A impliquant des procédures dans plusieurs pays européens. L'équipe a obtenu une victoire devant la Cour de Cassation pour son client TWG Tea dans un contentieux en contrefaçon de marque et de droit d'auteur au long cours, initialement engagé par Mariage Frères. Richemont, Burger King France et Cisco sont clients. Clare Steinitz et Jean-Frédéric Gaultier sont recommandés.

L’équipe d’UGGC Avocats traite des dossiers de marques, de dessins et modèles et de droits d’auteur, ainsi que des problématiques de noms de domaine et de protection des données. Corinne Khayat et Elisabeth Logeais sont les principales intervenantes.