Twitter Logo Youtube Circle Icon LinkedIn Icon

Paris > Propriété intellectuelle > Brevets

Index of tables

  1. Brevets
  2. Les grands avocats de demain
  3. Les grands avocats du marché

Les grands avocats de demain

  1. 1

Les grands avocats du marché

  1. 1

La pratique d'Allen & Overy LLP s'appuie principalement sur les expertises de Laëtitia Bénard, David Por et Alexandre Rudoni. Ils peuvent aussi compter sur le soutien d'Eveline Van Keymeulen (counsel) qui a récemment été nommée responsable du département sciences de la vie du cabinet. L'équipe assiste Merck Sharp & Dohme dans plusieurs recours visant à défendre la validité d'un certificat complémentaire de protection (CCP) sur un brevet protégeant son médicament Ezetrol, contre les principaux génériqueurs. Laëtitia Bénard a défendu Novartis qui était assigné par Teva en contrefaçon de brevet. Le cabinet défend aussi Samsung contre Technicolor, dans des procédures en contrefaçon de six brevets. Archos, Pfizer et 3M sont clients. Frédéric Chevallier a été promu associé, quand l'équipe a agrandi ses rangs en accueillant un nouveau counsel en la personne de Charles Tuffreau en provenance de Bird & Bird.

La pratique d'August Debouzy repose sur des ‘avocats dotés d'une très bonne formation technique’ permettant ‘une profonde compréhension du métier de leurs clients’. L'équipe est notamment appréciée pour sa ‘capacité à bien expliciter les points techniques, à pouvoir s'immerger dans l'environnement commercial de ses clients et à adopter une approche pédagogique’. François Pochart et Grégoire Desrousseaux, qui codirigent la pratique, ont récemment représenté des clients tels que Nicoll, Teva et Orange dans des litiges de brevets sensibles. Ils ont été assistés du collaborateur senior Loïc Lemercier qui est un ‘un remarquable avocat’. Apportent également leurs contributions au sein de l'équipe: Mathilde Rauline (counsel), et les collaborateur seniors Lionel Martin et Martin Brion.

Bird & Bird traite des dossiers de brevets, de dimensions nationale et européenne, pour le compte d'une base de clientèle prestigieuse. Yves Bizollon a représenté Actelion dans une action en révocation de brevet face à Icos, filiale d' Eli Lilly, portant sur une technologie innovante de traitement de l'hypertension pulmonaire. Anne-Charlotte Le Bihan représente Technicolor dans plusieurs recours en contrefaçon de brevet dirigés contre Samsung, relatifs à diverses technologies et notamment au codage. Le cabinet est aussi impliqué dans plusieurs actions judiciaires importantes touchant aux secteurs de la santé et des produits de consommation. Géraldine Arbant, qui est basée à Lyon, est également recommandée, ainsi que Laurent Labatte (counsel) qui exerce lui depuis le bureau parisien.

En 2018, Dentons a recruté Marianne Schaffner de Dechert LLP; une avocate ‘extrêmement travailleuse et réactive, brillante stratège’, et qui, selon l'un de ses clients, est ‘de loin la plus compétente et la mieux préparée parmi les avocats spécialistes des brevets à Paris’. Elle rejoint notamment dans les rangs de l'équipe David Masson. Ce dernier est l'avocat d'un leader mondial dans le secteur technologique dans un litige français l'opposant à un concurrent dans la sphère des télécoms. Il conseille aussi ses clients sur des problématiques FRAND et en matière de brevets européens. Les membres de l'équipe comprennent également Clément Monnet (counsel), Michel Vivant (consultant), ainsi que Pierre-Olivier Ally (of counsel) et la collaboratrice Clémence Boland, tous deux fraichement arrivés de Dechert LLP. La pratique a également su attirer Essilor, Pierre Fabre et St-Gobain dans son portefeuille de clientèle.

La pratique de Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I. en droit des brevets est intégrée au département de droit de la propriété intellectuelle et des nouvelles technologies du cabinet. L'équipe totalise cinq associés qui cumulent une grande expérience dans les secteurs pharmaceutique, des dispositifs médicaux et des télécoms. Raphaëlle Dequiré-Portier défend Guerbet dans un recours en contrefaçon de brevet engagé par Bayer. Elle agit en duo avec Emmanuel Larere pour assister Ono Pharmaceutical sur l'établissement de sa stratégie de brevets en France, et notamment dans la gestion de deux procédures en appel faisant suite au refus de l'Institut National de la Propriété Industrielle d'accorder deux CCP sur des traitements par immunothérapie. Le cabinet a également traité des litiges à forts enjeux pour le compte de clients tels que Shionogi, Nokia et Maury Imprimeur. Grégoire Triet, Jean-Hyacinthe de Mitry et Arnaud Michel sont également très réputés.

HOYNG ROKH MONEGIER a récemment fusionné avec l'ancienne boutique Véron & Associés qui a longtemps compté parmi les leaders du marché. La pratique du cabinet est maintenant codirigée par Benoît Strowel, Denis Monégier du Sorbier et Sabine Agé. L'équipe compte également dans ses rangs Amandine Métier, Florence Jacquand et Sophie Micallef. Conversant Wireless a récemment fait appel au cabinet pour l'aider dans la protection de plusieurs brevets essentiels face à LG. Sabine Agé a assisté Sony pour protéger trois de ses brevets sur des manettes de jeux. Dans le secteur de la santé, Amandine Métier et Florence Jacquand sont intervenues pour Gilead Sciences dans des procédures en révocation d'un CCP engagées par plusieurs génériqueurs.

L'équipe de Jones Day s'illustre par ‘sa promptitude, son efficacité et une communication claire’; qualités qu'incarnent parfaitement le coresponsable de la pratique Thomas Bouvet. Il agit pour Coloplast dans une affaire en contrefaçon de brevets l'opposant à Hollister. Il a remporté une victoire pour Naos dans un contentieux en contrefaçon de brevet particulièrement disputé. Merck Sharp & Dohme, Lufthansa et Renault figurent également dans le portefeuille de clientèle. Emmanuel Baud, qui est l'autre associé coresponsable de la pratique, est également un avocat de contentieux particulièrement réputé.

La pratique d'Armengaud Guerlain est codirigée par Stéphane Guerlain et Catherine Mateu qui représentent les intérêts d'une clientèle prestigieuse dans tous les aspects de la propriété intellectuelle; soft et hard. Le cabinet est récemment intervenu dans plusieurs litiges sensibles, ainsi que dans des affaires internationales de brevets. Il assure la défense d'un huissier de justice, auteur d'une saisie dans une affaire de contrefaçon de brevet. La collaboratrice Axelle Collin apporte enfin son soutien.

L'équipe de DTMV & Associés regroupe dans ses rangs Eléonore Gaspar, Thierry Mollet-Viéville, Pascal Lefort et Thomas Cuche. Ils représentent une base de clientèle prestigieuse de clients français et internationaux dans les domaines techniques et technologiques. Le cabinet est régulièrement mandaté pour intervenir dans des litiges internationaux de brevets de premier plan. Il a représenté des clients, parmi lesquels Nespresso et Gilead Sciences, dans divers recours pour contrefaçon ou nullité de brevets, à forts enjeux.

Chez Hogan Lovells (Paris) LLP, Stanislas Roux-Vaillard fait partie d'une équipe internationale mise en place par le cabinet pour défendre Eli Lilly et une de ses filiales dans un litige concernant la validité de brevets en matière d'urologie sur ses médicaments Cialis et Alimta. Stanislas Roux-Vaillard intervient aussi en défense d'un grand groupe pharmaceutique visé par des actions judiciaires internationales afin d'obtenir l'annulation d'un CCP. Le cabinet est aussi sollicité pour aider à la délivrance de CCP, et pour intervenir dans des litiges en revendication ou en rémunération concernant des inventions de salariés. Il assure aussi la protection de droits de licence exclusifs. Hollister, Merz Pharma, Dassault Systèmes et HTC sont client. Marie-Aimée De Dampierre, qui supervise l'ensemble de la pratique de droit de la propriété intellectuelle et des nouvelles technologies du cabinet, est également une contributrice.

Camille Pecnard est à la tête de la pratique de Lavoix. Le cabinet rassemble de solides expertises s'agissant de la gestion de portefeuilles de brevets, d'intervention dans le cadre de transactions et du traitement du contentieux. Camille Pecnard et Valérie Genin-Samson sont récemment intervenus dans des litiges portant sur des inventions de salariés, soulevant des questions tenant à la titularité des droits et aux concepts d'invention et d'appropriation du savoir-faire.

Linklaters est pourvu d'une ‘équipe dévouée envers ses clients’ et constituée ‘d'experts expérimentés sur les questions de brevets’. La pratique est dirigée par Pauline Debré qui est décrite par l'un de ses clients comme ‘l'une des meilleurs avocats du marché pour le contentieux de brevets’; elle est ‘très persuasive à l'oral et possède une profonde connaissance du droit’. Elle a récemment défendu un grand groupe pharmaceutique dans un recours en révocation de brevet; et a conseillé un grand acteur mondial du secteur des technologies sur la possible remise en cause d'une sentence arbitrale concernant les standards FRAND. Le collaborateur Jean-François Merdignac, qui a rejoint le cabinet en provenance de HOYNG ROKH MONEGIER, a assisté une marque de luxe dans un contentieux l'ayant opposé à une salariée, sollicitant le versement d'une rémunération sur les inventions auxquelles elle a contribuées.

Emmanuel Gougé de Pinsent Masons LLP est réputé pour son expertise. Il a agi pour B/E Aerospace dans la gestion de la partie française d'une affaire paneuropéenne en nullité de brevets européen face à Zodiac Aerotechnics. Assisté de la collaboratrice Virginia de Freitas, il a représenté Plastic Omnium Plastic Omnium dans une affaire paneuropéenne de brevets contre son concurrent allemand Emitec, impliquant des saisies douanières et une procédure en cours devant l'Office Européen des Brevets. Landis+Gyr, Bobis Engineering et Aber Instruments sont clients.

Cabinet Schertenleib est ‘une boutique efficace en matière de contentieux de brevet’ qui affiche ‘une grande compréhension des aspects techniques’ touchant aux secteurs des technologies et des sciences de la vie. Les clients peuvent se reposer sur l'expertise du ‘très réactif et techniquement talentueux’ Denis Schertenleib et d'Ombeline Degrèze-Péchade qui est ‘très compétente en matière de réglementation applicable au secteur de la santé’. Le cabinet représente la biotech Amgen dans un contentieux en contrefaçon de brevet l'opposant à Sanofi, et portant sur des anticorps contre l'hypercholestérolémie. Denis Schertenleib assiste aussi Mylan dans plusieurs actions en révocation de CCP.

Barbara Bertholet d'Adamas est une ‘excellente professionnelle et une contradictrice adroite qui approche le contentieux de manière constructive’. Elle représente Sandoz dans un contentieux de brevet face à Daiichi Sankyo; ainsi que Babymoov en qualité de codéfendeur dans un litige de brevet engagé par Bamed. L'équipe a également été sollicitée pour aider à la négociation de chartes concernant les inventions de salariés, ainsi que pour négocier des accords de licence.

Altana est pourvu d'une équipe de quatre associés qui conseille des clients français et internationaux, pour la protection et la défense de leurs actifs intangibles. Les promotions, au rang d'associé de Jean-Guy Ruffray et de Charlotte Hébert-Salomon à celui de counsel, permettent au cabinet de solidifier les rangs de son équipe. En termes de dossiers, Frank Valentin, Armand Aviges et le collaborateur senior Cédric Meiller sont intervenus dans des contentieux de brevets à forts enjeux dans les secteurs des technologies et de la santé. L'équipe assiste également ses clients pour la négociation d'accords de licences. Pierre Lubet participe également à la pratique.

Benjamin May d'Aramis est intervenu dans des contentieux de brevets internationaux dans les domaines de l'alimentation, des cosmétiques, de la pharmacie et des sciences de la vie. Il assiste également ses clients dans la gestion de leurs portefeuilles de brevets. Teoxane a fait appel au cabinet pour s'occuper de procédures en France, en Suisse, en Belgique et à Monaco, faisant suite à une contrefaçon de brevets et à l'appropriation d'un savoir-faire. L'équipe conseille aussi le dit-laboratoire dans le cadre de notifications pendantes devant les autorités de santé. Les collaborateurs David Roche et Louis Jestaz apportent aussi leur soutien.

La boutique Bardehle Pagenberg est ‘très proactive et réactive aux demandes de ses clients, et n'hésite pas à penser en dehors des sentiers battus’. L'équipe est réputée pour son expertise contentieuse. Elle est dirigée par le ‘très consciencieux et réactif’ Julien Fréneaux. De concert avec Axel Munier et Dominique Dupuis-Latour, il assiste une société internationale titulaire de brevets dans plusieurs contentieux en contrefaçon en France, dans le secteur des télécoms. Le cabinet a aussi représenté un équipementier automobile dans un litige en contrefaçon.

La pratique de Casalonga, qui réunit quatre associés, couvre tous les aspects de la propriété intellectuelle et des contentieux de brevet. Caroline Casalonga est dotée d'une grande expérience dans les secteurs de la mécanique et de l'ingénierie spatiale. Arnaud Casalonga dispose d'une forte expertise dans le secteur pharmaceutique. Marianne Gabriel et Karina Dimidjian-Lecomte participent également à la pratique.

La pratique de Cornet Vincent Ségurel est développée à partir des bureaux de Rennes, Nantes, Lille, Bordeaux et Lyon. Le cabinet traite des contentieux de brevets, et intervient aussi lors d’opérations de transfert de portefeuilles de brevets. Thomas Deschryver, qui est basé à Lille, est recommandé.

L’équipe de De Gaulle Fleurance & Associés assiste ses clients dans la négociation d'accords de R&D, lors d'opérations portant sur des brevets, ainsi que pour la rédaction de chartes en matière d'inventions de salariés. La pratique, codirigée par Louis De Gaulle  et Francine Le Péchon-Joubert, est sollicitée par des clients tels que le Groupe Cahors, R Santé et Alstom. Le cabinet a récemment été mandaté pour traiter les aspects de droit de la propriété intellectuelle liés au développement de la nouvelle génération de TGV, et notamment pour la gestion des questions de brevets et de savoir-faire. Cécile Théard-Jallu, Blandine Fauran et Julien Horn participent également à la pratique.

Dechert LLP est doté d'une ‘large gamme d'expertises’. L'équipe est dirigée par Marie Fillon, une ‘étoile montante de la propriété intellectuelle’, qui est ‘très réactive et disponible’, et ‘répond de manière directe à des questions difficiles’. Elle a récemment traité les aspects de droit de la propriété intellectuelle dans plusieurs opérations traitées par le cabinet. Ainsi elle a conseillé Astorg dans le cadre de l'opération d'acquisition de l'entreprise de dispositifs médicaux Echosens, ainsi que HRA Pharma pour l'acquisition de Compeed auprès de Johnson & Johnson. L'équipe traite également des contentieux et intervient pour la négociation d'accords de licences et de R&D. Elle a aussi aidé à la révision de chartes d'inventions de salariés. Les collaborateurs Guillaume Bensussan et Louis de Chezelles ont rejoint l’équipe respectivement de DTMV & Associés et HOYNG ROKH MONEGIER.

Guilbot Avocat dispose d'un fort savoir-faire contentieux et prodigue également son expertise dans le cadre d'audits de droits de propriété intellectuelle réalisés dans le contexte d’opérations en droit des sociétés. L’associé fondateur Florent Guilbot intervient dans des contentieux en contrefaçon et en nullité de brevets européens.

Dirigée par Michel Abello, la pratique de Loyer & Abello est sollicitée par une base variée de clientèle, et notamment d'importants acteurs dans les secteurs de la santé et des sciences de la vie, et de l'énergie. Le cabinet gère des dossiers contentieux et non-contentieux.

La pratique de Taliens s'appuie sur ‘une équipe fantastique’, qui dispose de ‘fortes capacités en matière de contentieux de brevet’ et qui ‘va toujours au-delà des attentes de ses clients’. Elle est dirigé par le ‘remarquable avocat de contentieux’ Jean-Frédéric Gaultier qui possède une ‘profonde connaissance des procédures civiles et internationales en matière de brevets’. Il agit pour le compte de Boston Scientific dans une affaire internationale en contrefaçon de brevet, l'opposant à Edwards et concernant une technologie sur des valves de prothèse cardiaque. Le cabinet assiste aussi ses clients pour la négociation d'accords de licences et dans la gestion de procédures pénales portant sur l'appropriation de savoir-faire et de secrets industriels.