Twitter Logo Youtube Circle Icon LinkedIn Icon

Paris > Propriété intellectuelle > Droits d’auteur

Index of tables

  1. Droits d’auteur
  2. Les grands avocats de demain
  3. Les grands avocats du marché

Les grands avocats de demain

  1. 1

Les grands avocats du marché

  1. 1

Stéphane Guerlain, Catherine Mateu et la collaboratrice Axelle Collin, d'Armengaud Guerlain traitent des contentieux en violation de droits d'auteur, et assistent leurs clients dans leurs négociations contractuelles. Studyrama et Dolce & Gabbana font notamment appel à leurs expertises. La boutique a récemment conseillé une marque de luxe pour ses négociations contractuelles et dans la gestion d'un litige en contrefaçon face à des chaines de magasins. Le cabinet aide aussi ses clients pour le traitement de sujets liés à la monétisation de leurs droits intangibles.

L'équipe de droit de la propriété intellectuelle d'August Debouzy est ‘techniquement excellente et très réactive’. Elle se démarque par ‘sa remarquable connaissance de la matière et sa profondeur d'expertise’. Sont recommandées: Véronique Dahan (counsel), une ‘superbe avocate de contentieux’ qui ‘prend excellemment soin de ses clients’; et Mahasti Razavi, une ‘remarquable avocate en matière de droit commercial’ qui ‘a un sens inné pour comprendre les attentes de ses clients’. La pratique peut aussi compter sur les expertises des deux nouvelles recrues Basile Ader et Amélie Tripet (counsel) en provenance de feu le cabinet Ader Jolibois. Ensemble, ils ont récemment géré plusieurs procédures sur les fondements du parasitisme et de la violation des droits d'auteur. Ils ont aussi conseillé leurs clients dans la négociation d'accords de licence. Le cabinet a récemment représenté l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences dans un litige avec L’Oscar Café consécutivement à la reproduction du logo et de la statuette des Oscar sans autorisation de son client. Marlau Editions, Première Media et Edition Pierre Chareau sont clients.

Chez Bird & Bird, Géraldine Arbant, qui exerce depuis le bureau de Lyon, représente le fabricant suisse de mobilier Vitra dans plusieurs procédures en violation de droits d'auteur lancées contre diverses parties défenderesses. A Paris, Yves Bizollon a victorieusement défendu un fabricant international d'appareils ménagers dans un contentieux en violation de droits d'auteur engagé par un designer, ex-salarié du client. Anne-Charlotte Le Bihan conseille un grand groupe hôtelier dans une affaire en violation contractuelle et des droits d'auteurs impliquant des procédures dans plusieurs pays.

Louis de Gaulle et Julien Horn codirigent la pratique de De Gaulle Fleurance & Associés, à laquelle contribue également Sandra Strittmatter. Le cabinet assure la défense d'un grand studio de cinéma assigné par deux auteurs dans un litige, ainsi qu'une maison d'édition internationale dont les héritiers d'un personnage célèbre reprochent l'insertion d'éléments posthumes dans sa biographie. Charles-Edouard Renault est également recommandé. Il a récemment assisté plusieurs clients dans les secteurs du cinéma et de l'audiovisuel, notamment pour la négociation d'accords de coproduction.

Chez Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I., la promotion au rang d'associé de Jean-Hyacinthe de Mitry vient solidifier la pratique du cabinet. L'équipe assiste une base de clientèle prestigieuse, notamment active dans les secteurs du luxe, des médias, de la mode et des technologies. Emmanuel Larere représente la filiale John Galliano de Christian Dior dans le litige l'opposant à son fondateur, le couturier John Galliano qui s'oppose à l'usage de son nom par son ancienne maison. Grégoire Triet est l'avocat de la Fondazione Prada, propriétaire d'une sculpture de l'artiste américain Jeff Koons qui fait l'objet d'un contentieux en violation de droit d'auteur, initié par la marque de prêt-à-porter Naf Naf qui dénonce une contrefaçon et un plagiat d'une de ses campagnes publicitaires. Raphaëlle Dequiré-Portier et Arnaud Michel assistent également des clients de premier plan.

Chez Pinsent Masons LLP, Emmanuel Gougé est un ‘avocat brillant, capable d'aller rapidement au cœur d'une affaire en appliquant son approche pragmatique et constructive’. C'est également ‘un talentueux coordinateur d'équipes qui parle couramment anglais; trait qui le démarque d'un grand nombre de ses confrères’. Appuyé des collaboratrices Virginia de Freitas et Léonore Isnard, il a conseillé un photographe dans un précontentieux concernant l'usage non-autorisé de ses clichés par de grandes entreprises à des fins commerciales. Le cabinet a aussi assisté une marque de parfums dans le cadre du lancement d'un nouveau produit en France.

Simmons & Simmons abrite une équipe capable de traiter l'ensemble des aspects du droit de la propriété intellectuelle. Sarah Bailey représente notamment la succession d'un grand peintre dans plusieurs actions judiciaires, visant à préserver le nom de l'artiste et les droits d'auteur des ayants droit contre des usages non-autorisés. Elle a aussi agi pour un grand conglomérat dans un contentieux engagé par un ancien salarié, et portant sur les droits d'auteur d'un produit dont ce dernier a été à l'origine de la conception durant son salariat. Romain Viret (of counsel) a épaulé l'équipe de droit des sociétés du cabinet, emmenée par Christian Taylor, pour traiter les aspects de droit de la propriété intellectuelle associés à un logiciel libre dans le cadre d'une opération d'acquisition. Marina Cousté et Frédérique Potin (of counsel) participent également à la pratique.

Taylor Wessing rassemble une équipe de quatre associés qui traitent l'ensemble des problématiques de droit de la propriété intellectuelle dite "soft". Christian Valsamidis, entouré de Benoît Goulesque-Monaux et Jeanne Léon-Dufour (counsel), représente une maison de disque dans un litige lancé contre un studio d'animation, qu'elle accuse d'avoir utilisé pour bande sonore d'une de ses séries un morceau contrefait dont l'auteur est l'un de ses artistes. Claire Saint-Laurent-Mantoux, qui exerce au sein du département médias et divertissement du cabinet, est une spécialiste des questions de droits d'auteur dans les secteurs de la publicité, du cinéma, du design et de l'art, notamment pour le traitement des sujets contractuels. Marc Schuler est également un intervenant. Dailymotion, Webedia, Mondadori Magazines et National Geographic sont clients.

La pratique d'Allen & Overy LLP est dirigée par Alexandre Rudoni qui possède une expertise particulière dans le secteur des jeux vidéos. Il assiste plusieurs clients importants dans ce domaine, dont Nintendo et Epic Games, pour la gestion de leurs problématiques de lutte contre le piratage et la violation des droits d'auteur. Le cabinet conseille également ses clients sur des sujets de royalties et pour la négociation de contrats commerciaux.

La pratique d'Altana se déploie particulièrement dans le monde numérique, en conseil comme en contentieux. Frank Valentin et Charlotte Hébert-Salomon (counsel) accompagnent au quotidien un important acteur dans ce secteur, notamment dans le cadre du développement de ses activités de production audiovisuelle en France et dans l'UE. Pierre Lubet et Jean-Guy de Ruffray, qui a été promu associé, représentent les intérêts d'un acteur important dans le domaine de la haute couture, dans un contentieux dirigé contre un ancien styliste pour violation de son droit moral. Le cabinet assiste également ses clients pour la négociation d'accords de licence, la réalisation d'analyses de risques et dans la gestion des dossiers précontentieux.

L'équipe de FTPA est ‘dévouée et professionnelle’. Elle couvre l'ensemble des problématiques du droit de la propriété intellectuelle. Antoine Gautier-Sauvagnac a récemment conseillé ses clients sur la négociation de contrats d'édition et d'accords de production. Il gère aussi des contentieux en violation de droits d'auteur, ainsi que Boriana Guimberteau et Philippe Pochet.

La boutique contentieuse Laude Esquier Champey est particulièrement recommandée pour son expertise contentieuse en matière de droit de la propriété intellectuelle. La ‘très talentueuse et réputée’ Sophie Havard Duclos ‘prodigue toujours des conseils clairs et pragmatiques’ à travers son ‘approche créative et pratique’. Le cabinet représente Christian Dior en appel, suite à un premier jugement favorable reçu en première instance, dans un litige initialement engagé contre des vendeurs pour violation de droits d'auteur et contrefaçon d'un modèle communautaire.

Taliens abrite des avocats ‘de confiance, experts dans leur domaine, dont les conseils sont fiables’ et qui ‘savent appréhender le contentieux de manière stratégique’. ‘L'équipe, qui est remarquable, affiche de fortes expertises dans le domaine du droit d'auteur’. Se démarque particulièrement: Clara Steinitz qui est ‘une avocate brillante et une grande spécialiste de la propriété intellectuelle’. Elle est recommandée pour ses ‘conseils commercialement judicieux et sa capacité à saisir les dossiers dans leur ensemble’. Elle défend la BBC, qui a été assignée au contentieux par un grand photographe pour violation de ses droits d'auteur dans un documentaire diffusé par la chaine. Airbnb a également confié au cabinet sa défense dans un litige initié par un photographe, initialement engagé par le groupe américain pour illustrer des annonces sur sa plateforme. Facebook, AccorHotels et Thomson Reuters sont clients.

Anne-Marie Pecoraro, qui dirige la pratique de propriété intellectuelle de la boutique ATURQUOISE, conseille des stylistes, des groupes média et des artistes et interprètes. Les collaborateurs Rodolphe Boissau et Marion Faupin participent également à la pratique.

Cabinet Bouchara Avocats est doté d'une équipe ‘réactive’, ‘expérimentée dans la gestion de portefeuilles de marques et qui sait optimiser au mieux la protection des marques et des droits d'auteur’. L'associée fondatrice Vanessa Bouchara est ‘hautement impliquée dans ses dossiers et conseille ses clients avec le même sérieux que s'il s'agissait de ses affaires personnelles’. Elle a représenté Eleven Paris dans un litige en contrefaçon, faisant suite à la reproduction non-autorisée de trois de ses modèles de t-shirt. Le cabinet défend Jabouley dans une procédure en appel initiée par Nedel concernant la reproduction d'un dessin de dentelle florale. Vanessa Bouchara a aussi obtenu une victoire pour Cloud B and Hall B dans un contentieux en première instance, face au Laboratoire Bouix Santé (LBS), sur les fondements de la contrefaçon et de la concurrence déloyale. La collaboratrice Héta Sacko, qui a été nommée responsable du département de marques du cabinet, est également recommandée.

Herald Avocats conseille des chaines de télévisions, des maisons de disque et d'édition, des producteurs, ainsi que des instituts de recherche et des entreprises. Jean Castelain et Richard Milchior codirigent la pratique, et sont assistés de Juliette Félix (counsel). Le cabinet est récemment intervenu dans plusieurs contentieux en violation de droits d'auteur dans le domaine musical. Il a aussi géré un litige portant sur des droits d'auteur d'un logiciel médical né suite à la dissolution de la société titulaire.

Alexandra Néri et Sébastien Proust (of counsel) d'Herbert Smith Freehills LLP ont récemment conseillé un leader mondial du numérique dans la gestion de procédures l'ayant opposé à des sociétés de gestion des droits d'auteur dans les secteurs de la musique et du cinéma, celles-ci requérant la mise en place d'outils anti-piratage sur le moteur de recherches du client. Le cabinet a également traité plusieurs litiges en violation de droits d'auteur et conseillé ses clients sur la stratégie de protection de leurs droits.

Chez Hogan Lovells (Paris) LLP, Olivia Bernardeau-Paupe (counsel) et Marie-Aimée de Dampierre conseillent leurs clients sur tous les aspects des droits de la propriété intellectuelle, et notamment dans la gestion de litiges en violation de leurs droits d'auteur et droit moral. De grandes griffes du luxe et de grandes sociétés du divertissement font appel au cabinet, à l'occasion notamment du lancement de nouveaux produits ou pour leurs campagnes marketing.

Kern & Weyl dispose d'une ‘expertise de grande qualité en matière de droit de la propriété intellectuelle, et opère de façon moderne, efficace et pragmatique’. Giulia Cortesi, qui a été promue associée, ‘réunit une solide formation académique avec un style efficace et pragmatique’. Tania Kern ‘associe une profonde connaissance de la matière et une solide expertise en droit contractuel’. Le cabinet est le conseil d'importants clients dans le secteur de la mode s'agissant de leurs campagnes anti-contrefaçon. Claire Weyl a conseillé un grand fabricant automobile dans un dossier précontentieux impliquant une société de production de cinéma, concernant l'utilisation d'un de ses modèles dans un film.

Les principales intervenantes à la pratique de Schmidt Brunet Litzler sont Delphine Brunet-Stoclet et la collaboratrice senior Marie André-Nivet. Le cabinet conseille des clients tels que JJA, Swarovski, Amélie Pichard et Generik dans leurs litiges en violation de droits d'auteur et en opposition de marques, ainsi que pour la mise en place de programmes anti-contrefaçon.